Vaccination prioritaire des enseignants : Mensonges et trahisons

La vaccination sera ouverte à tous à partir du 12 mai quand il reste des doses disponibles, annonce Emmanuel Macron.

Vaccination prioritaire des enseignants : Mensonges et trahisons
Version téléchargeable et imprimable

C’est sans doute le coup de poignard de trop pour les enseignants à qui le Président avait promis qu’ils seraient prioritaires dès la mi-avril. En effet, cette annonce n’est assortie d’aucune priorisation pour les professionnels les plus exposés (enseignants, policiers, caissiers, agents d’entretien…). Et ce n’est pas une nouveauté, car jusqu’alors la soi-disant priorisation des enseignants n’était qu’un leurre médiatique.

La réalité des annonces :
« Certains professionnels, de 55 ans et plus, considérés comme plus exposés au virus, peuvent se faire vacciner en centre de vaccination, avec le vaccin AstraZeneca, grâce à des créneaux dédiés [...] dès le week-end du 17 et 18 avril 2021 [...] ce dispositif est mis en place pour les deux prochaines semaines, a minima. » [1]

Il s’agissait plutôt ici d’un effet d’annonce visant à faire croire au grand public que nous serions vaccinés pour la reprise des cours en mai tout en écoulant autant que possible des doses de vaccin pour lequel la méfiance grandissait. Seuls 17% des personnels étaient concernés et une minorité d’entres-eux avait pu saisir cette opportunité. Au 2 mai, environ 20% avaient reçu une première dose, soit 0,2*0,17=0,034=3,4% du total des enseignants : ridicule !

Les 600 000 assesseurs qui devront tenir des bureaux de vote lors des élections départementales et régionales 1 journée sont réellement prioritaires. C’est à dire qu’ils peuvent s’inscrire sans être refoulés à l’entrée des centres de vaccinations. On voit donc bien qu’une volonté politique peut rendre disponible une grande quantité de doses de vaccin (on peut comparer le nombre d’assesseurs au million d’agents du ministère de l’éducation).

A partir du 12 mai donc, les enseignants pourront comme les autres Français guetter les quelques places disponibles (environ 5000 par jour en ce moment pour tout le territoire). La foire d’empoigne réouvre avant toutes les autres...

Dans le même temps, nos athlètes, nos footballeurs et l’ensemble des mythomanes de ce pays auront été vaccinés.

Heureusement, certains élus ont une politique plus volontariste et ont décidé de réserver des créneaux à tous les enseignants (comme aux assesseurs) ou les acceptent depuis plusieurs semaines déjà. Merci à eux et honte à notre gouvernement !

Une chose est sûre : de vous, Monsieur le Ministre, nous avons la dose !